L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le calme avant la trempette.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
François Ville

avatar

Nombre de messages : 137
Age : 40
Localisation : Noisiel (77)
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Le calme avant la trempette.   Dim 14 Jan - 23:00

Le calme avant la trempette.

A la piscine j’ai rencontré une fille, une crawl-girl.

Pour résumer dans les grandes largeurs, je faisais des longueurs, avec langueur, quand je la vis qui ondulait du bassin (dans le grand), attirant ainsi mon attention. Aussitôt je mis le cap sur cette vision toute droit sortie d’un film de genre, inutile de préciser lequel.
Elle n’était ni grande, ni petite, plutôt moyenne, mais d’une beauté… Pas un thon, une bombe aquatique ! Une sirène, la Palme d’Or catégorie mise en Seine humide.
D’ailleurs elle était toute mouillée dans son bikini, ruisselante et moite de séduction.
Pas besoin de lunettes pour m’apercevoir qu’elle pouvait étancher ma soif d’amour pour toujours et à jamais, qu’elle pouvait être La goutte d’eau dans mon océan de tendresse…
Même son bonnet de bain hideux, qui empêchait certainement sa chevelure de faire une chute, une cascade sur ses épaules sensuelles, était éclipsé par les bonnets C de son deux-pièces, saillant et seyant à souhait.
Pour moi qui n’étais pas gai jusqu’à l’instant, ce fut l’hydrocution, l’ivresse des profondeurs, l’appel du grand large, une lame de fonds, de nerfs calmes à nerfs agités avec avis de trempette. Je faillis sombrer. Je perdais pied…

Ressaisi je me suis mis à vouloir la croquer, à la sauce Mayo (de bain) bien-sûr. Moi, le requin d’eau douce, que même les dauphins font flipper, j’allais prendre mon essor et la draguer à mort.
Certes, j’avais du pain sur la planche si je voulais sortir de ma bulle et ne plus être célibataire. Sentimentalement il était grand temps que je jetasse l’ancre, que je me jetasse à l’eau.
Aussi j’osai lui adresser la parole, avec pêche, fluidité, bagout et débit. Sans crainte de la douche froide, sans peur de me prendre un savon, sans l’appréhension pourtant habituelle de ramer pour trouver mes mots. Sûr et certain en somme de la prendre dans mes filets de pêcheur impénitent :

- « Bonjour ! Je vous trouve une belle ligne et le dos fin, Mademoiselle. J’avoue que j’aimerais plonger dans vos pensées sans faire un plat, frayer dans votre courant sans faire de vagues, dans le torrent tumultueux que doit être votre vie. Comment vous appelez-vous ? »,

- « Hello, merci, je m’appelle Lola, tout le monde m’appelle Marina... Mais minute papillon, je déteste être menée en bateau. Parlez-moi d’abord de vous si vous ne voulez pas que je mette les voiles ou que je vous hache deux os ? Allez-y, je vous accorde une plage de mon temps, je suis tout ouïe… »,

Je me mis de quart (pour être à mon avantage) et répondis :

- « Ok, alors ouvrez bien vos écoutilles. Ici, au Centre Nautique, les gens m’appellent l’Homme de l’Atlantide. Mais ça, ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. Derrière le masque du nageur de compétition affûté que j’affiche, ne se cache finalement qu’un modeste joueur de tuba, ma passion.
Jusqu’à présent j’avais la désagréable impression de me noyer dans un quotidien vaseux, de dormir comme la Loire, de nager en eaux troubles, en apnée, sans bouteille d’oxygène, comme un poison dans l’eau. J’en avais marre de ce puits sans fond, de ces abysses, de toucher le fond. J’étais lessivé…
Mais vous voici et de suite je dois la bouée, j’ai le sentiment très net de me remettre à flots.
Voilà pour les présentations, maintenant permettez-moi d’être direct, Lola, et tant pis si vous me mettez le holà, oui, tant pis si j’échoue :
Votre corps me met l’eau à la bouche et votre sourire me méduse. Je vous aborde comme on jette une bouteille à la mer, plein d’espoir, comme un pirate devant son trésor.
Que diriez-vous d’aller boire une tasse, un verre, au bar La Brasse-rit, qui est à à peine un mille, un jet d’ici, il me reste du liquide. »

- « D’accord », dit-elle la larme à l’œil après ce discours fleuve, ce cocktail de mots, «Apparemment vous avez de la fuite dans les idées et nous sommes sur la même longueur d’onde. Je sens mon désir sourdre comme le beau temps après la pluie et l’orage. Je vous le promets, avec moi vous ne boirez pas le court-bouillon. »

- « C’est ce que je pense. Je vous connais à peine et je me sens inondé de joie, je voudrais que s’arrête le temps. Ca s’arrose ! L’Amour coule de source, je serais votre phare, votre rivière de diamants, larguons les amarres, allons nager dans le bonheur », agrémentai-je,

Visiblement elle me trouva cool et au lieu d’essuyer un refus, de me prendre un râteau, elle mordit à l’hameçon, me fit tanguer, me roula une pelle et me fit la culbute. A tel point que je lui promis spontanément des châteaux, d’eau et de sable… Les yeux humides…

Sauvé de la naïade et de la pression, je la pris et nous nous en allâmes pour la crique où je gîte, lui présenter ma mer, brasse-dessus, brasse-dessous. Depuis elle s’est marée avec moi.

Et vogue la galère…
01/09/06 François Ville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/Francois-Ville/108928702406
mamyblue

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 70
Localisation : la Dombes ( 01)
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: je n'ai jamais lu...   Sam 5 Mai - 0:14

autant de jeu de mots...d'accord, je veux bien accepter mes insuffisances...néanmoins je suis séduite.
je retourne de ce pas à la piscine, on ne sait jamais....
mamyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Ville

avatar

Nombre de messages : 137
Age : 40
Localisation : Noisiel (77)
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le calme avant la trempette.   Sam 19 Mai - 1:08

Attention de ne pas glisser alors !

Merci de m'avoir lu et apprécié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/Francois-Ville/108928702406
l'iconoclaste

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 75
Localisation : canton (ou guangzhou) en chine
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Le calme avant la trempette.   Sam 19 Mai - 7:58

l'homme de mer que j'etais ne peux qu'etre chavire par un tel vocabulaire marin, noye dans une piscine, voila une nouvelle qui file bien ses 15 noeuds, juste ce qu'il faut pour une sirene, qui a su trouve le bout parmi toutes ces cordes. bref je me suis regale. bravo
l'icono
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Ville

avatar

Nombre de messages : 137
Age : 40
Localisation : Noisiel (77)
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Le calme avant la trempette.   Dim 19 Aoû - 3:00

Merci l'icono ! L'amour est une tempête dans un verre d'eau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/Francois-Ville/108928702406
Lavande



Nombre de messages : 36
Age : 40
Localisation : québec
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Re: Le calme avant la trempette.   Sam 5 Avr - 5:28

Salut François,

rigolo et charmant, passion écumière , tout pour me plaire !

Fleurs de corailles je t'offre ,

Amitiés aquatiques ,

Lavande


Dernière édition par Lavande le Sam 5 Avr - 8:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plumeauvent



Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Le calme avant la trempette.   Sam 5 Avr - 7:01

superbes jeux de mots dans cet atmosphère aquatique merci de ce partage très amusant


Plumeauvent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calme avant la trempette.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme avant la trempette.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le calme avant la tempête...
» grand calme avant l'orage....
» Le calme avant la tempete
» Le calme avant la tempête [Chap. 2 en ligne]
» 1/72ème : Le calme avant la tempête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: