L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tania se marie. Chapitre 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha Péneau

avatar

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Tania se marie. Chapitre 22    Mar 23 Oct - 0:24

Tania se marie

Nous laissions aux enfants nos coordonnées pour qu’ils puissent toujours nous joindre.
C’est ainsi que Tania a pu nous téléphoner pour annoncer son mariage en demandant les dates de la tournée d’Yves pour que nous puissions venir à Nottingham avec les garçons.

Yves n’avait que quelques jours entre la dernière représentation en Belgique et la reprise en Bretagne. Nous avons fixée les dates à ce moment là.
Je suis rentrée à Paris pour récupérer les garçons en donnant rendez vous à Yves à Bruxelles lors de sa dernière prestation.

Mes garçons auraient pu s’habiller en jean au mariage de leur sœur, cela n’avait aucune importance.
Tania aurait, même été ravie de faire une entorse aux conventions et un pied de nez à sa future belle mère.
Mais je me suis mis dans la tête de leur acheter un costume le premier de leur vie. Pour Vlad ce fut une journée entière passée aux magasins du Printemps avec un déjeuner dans la cafeteria du magasin pour être sure de sortir avec le fils et le costume ... j’y suis arrivée non sans mal.
Pour Yann je n’avais plus le temps et remis l’achat à Bruxelles en arrivant assez tôt les magasins seraient probablement ouverts.

Ce fut la course au temps. Tania rêvait d’un plateau de fromages bien français sentant bon le camembert... C’était certainement pour faire la pige aux fromages Anglais. Mes tantes et mes amies venaient à la maison m’apporter des cadeaux pour le mariage, les journées furent éprouvantes.

Je devais prendre au garage notre 4L neuve. Yves avait eu un accident avec la Dauphine qui n’était plus récupérable. Heureusement qu’il s’en est tiré qu’avec quelques hématomes.

Me voici à nouveau étrennant une nouvelle voiture où les vitesses n’étaient jamais à la même place ! Pour partir le lendemain à Bruxelles.
J’y suis arrivée et avant la fermeture des magasins pour acheter un costume pour Yann qui fit le contraire de son frère :
« Tu prends ce que tu veux car après le mariage je ne le mettrai jamais plus! » je n’ai plus revu ce costume sur lui...

Nous avons récupéré Yves après le spectacle, une courte nuit et me voici à nouveau au volant en avant pour le port d’Ostende. Monter sur le bateau avec une voiture surchargée que je n’avais pas vraiment en main, la peur au ventre de glisser en arrière ! Mais tout ce passa bien.
Nous avons débarqué en Angleterre Il fallait rouler jusqu’à Londres puis jusqu’à Nottingham le tout dans la même journée.
Ce voyage fut de loin plus long et plus fatigant que le précédent.

Une famille très simple nous accueillie La maman de Richard était ouvrière dans la chocolaterie des chocolats à la menthe connus de tous aujourd’hui, que j’ai découvert en 68.
Nous nous sommes parlées avec les mains, les yeux, le cœur et mes quelques mots d’anglais, bien sur nous nous sommes comprises et aimées. Le papa, un homme adorable, relevait l’argent des compteurs éléctriques. En Angleterre pour que l‘électricité marche il faut mettre des pièces dans le compteur.

Richard était un garçon doux et timide en adoration devant ma fille, nous avions là un point en commun .Yves parlait couramment anglais Vlad et Tania aussi.
Ma fille attendait un bébé elle n’a pas eu le temps de se coudre une robe avant le mariage car elle avait trouvé avec Richard un appartement à Londres et fait le déménagement juste avant de venir à Nottingham chez les parents de Richard.

Le lendemain nous avons fait les achats pour nos jeunes mariés Tania s’est choisie une petite robe blanche avec un gilet bleu marine
Pour cacher son petit ventre qui commençait à être visible, et se protéger du brouillard...
J’ai enfin fait la connaissance du brouillard anglais dont on parle tant. Alfred Hitchcock le rend si bien dans ses films. On ne voit pas au-delà d’un mètre. Un vrai plaisir de conduire, ou même de marcher dans la rue.

Le jour du mariage à la mairie Tania voulait son « papounet » à coté d’elle tous deux avaient les larmes aux yeux, moi aussi.
Le diner fut servi dans l’appartement des parents il y avait quelques personnes de la famille de Richard et nous quatre... c’était très sympathique certains étaient assis sur le bras d’un fauteuil, d’autres par terre par manque de place.

Le lendemain matin nous partions tôt car Yves rejoignait la tournée en Bretagne où je devais le déposer avant de filer à Paris. Tout était minuté les garçons reprenaient leurs études.
Tania pleurait, elle voulait que je reste avec elle, son : « Maman ne me quitte pas ! » m’a poursuivit longtemps. Je me sentais misérable, coupable mais de quoi ? et fatiguée jusqu’à l’épuisement.

Je deviens Grand’mère à 38 ans. Je suis partie à Londres seule voir Tania et son bébé.
Cette fois par le train, bateau + train, je marchais lentement mais mon état ne se voyait sur mon visage (j’ai été opéré un mois après ce voyage.). A Londres le taxi donne sa direction et les gens grimpent à plusieurs dans le même. Pas de place de perdue et le tarif est moindre. C’était nouveau pour moi.
Je présentais une feuille de papier avec l’adresse de Tania à un monsieur et lui je lui demandais son aide ...
J’avais déjà commencé à apprendre l’anglais avec un livre et un disque, rien de tel que de repasser les chemises de mes hommes en ronchonnant, et répétant des phrases en anglais.

J’ai passé une dizaine de jours à Londres ce furent les plus belles journées que j’ai vécues avec ma fille de toute notre vie d’adulte. C’est le plus beau cadeau qu’elle me fit. Nos cœurs battaient à l’unisson devant le petit bébé. Elle me demandait conseil, était d’une douceur infinie. Le soir elle m’apportait du chocolat chaud au lit. Je crois que personne ne l’avait fait avant elle ni après.

J’étais au paradis.

à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
 
Tania se marie. Chapitre 22
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ndiaye, Marie] Trois femmes puissantes
» OH, BOY ! de Marie-Aude Murail
» DINKY ROUGE SANG de Marie-Aude Murail
» [Murail, Marie-Aude] Papa et maman sont dans un bateau
» [Beaude, Pierre-Marie] L'épopée de Gilgamesh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: