L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon cousin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha Péneau

avatar

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Mon cousin   Lun 8 Fév - 4:22

Mon cousin


En montant l’escalier qui menait à notre petit appartement… je devrais dire une mansarde composée de deux pièces.
Nous y étions entassés à quatre ma mère, mon père , ma petite sœur et moi.
Cette mansarde louée avant la guerre, en attendant de trouver mieux, se situait dans la banlieue au sud de Paris….
Mes parents après 14 ans de séparation décidèrent de reprendre la vie en commun, d’où
le déménagement dans cette mansarde, puis la naissance de ma petite sœur …imaginez quel cadeau la vie me fit ! Je pouponnais ce petit bébé qui me semblait être mien… et le bonheur parfait régnait dans notre mansarde !

Montant l’escalier il m’a semblé entendre beaucoup de bruit dans notre « appartement »… des cris, des chuchotements, des rires !
« Ah là voilà, votre grande fille »
Je me trouvai devant un couple et un garçon de neuf ans tout maigrichon
« Vlad, voici ta cousine Natacha. » Maman ajouta : « Voici Alexis mon cousin germain et sa femme … »
Les présentations aussitôt faites les grandes personnes nous oublièrent pour évoquer leurs souvenirs… J’appris que les cousins s’étaient cachés pendant la durée de la guerre en zone non occupée ayant fui de Bruxelles à pied… et revenaient enfin chez eux , par les mêmes moyens… les conversations reprirent de plus belle …je pris mon petit cousin par la main et l’emmenai dans la seconde pièce qui nous servait de cuisine, ma chambre était séparée par un rideau. C’était mon coin.
« Vlad , pendant que les parents bavardent nous allons nous occuper du dîner. Qu’en penses tu ? »
J’explorai notre unique armoire « Un paquet de nouilles , sauvée ! pour le reste nous verrons par la suite !»
J’allumai le réchaud à alcool posé dans l’évier par précaution … et je parlais avec mon nouveau petit cousin qui intimidé ne disait pas un mot !
Enfin les pâtes furent cuites et je retournai dans l’autre chambre pompeusement appelée le salon et qui servait de salle à manger et chambre à coucher pour les parents. Vlad m’aida à porter les assiettes et je fis le service avec lui…
En France, c’était la fin de la guerre et mes nouilles parurent un met de choix…Nous terminâmes ce repas par du thé avec probablement une friandise que ma mère gardait toujours en réserve pour les grandes occasions
Là c’était l’occasion ou jamais.
Ayant fini mes obligations de grande fille.. je demandai aux parents la permission d’aller au cinéma avec Vlad ?
« Mais bien sûr les enfants ! » s’écrièrent-ils d’une même voix ! et nous voilà parti tous les deux… ce petit garçon maigrichon et taciturne me brisait le cœur…j’avais l’impression de parler dans le vide ! le chemin jusqu’au cinéma était long , les autobus rares et pour trois stations nous y allâmes à pied …
Je voulais voir « Les hauts du hurle vent » quel film magnifique pour une jeune fille de quinze ans ! j’étais bouleversée à la sortie… Je n’ai aucune idée de l’impression que ce film a pu faire sur mon petit cousin de neuf ans.
Sur le chemin du retour sa petite main serrait très fort la mienne mais je n’avais plus le courage de bavarder.
Quand nous sommes revenus après minuit les parents dormaient dans la grande pièce, ils ont du pousser la table et mettre le matelas par terre…
J’installai Vlad dans mon lit et me glissai à ses cotés en le serrant dans mes bras…Nous étions émus, .
Ce fut le pacte de notre amitié , j’avais trouvé l’amitié d’un petit cousin…

II

Les années passèrent; ma mère correspondait régulièrement avec son cousin germain , en Belgique puis en Suisse…Il eut une petite fille, j’étais contente de penser que Vlad avait une petite sœur.
Et puis je me suis mariée, mon petit cousin aussi …
Les circonstances de la vie firent que nous ne nous sommes plus revus pendant de nombreuses années.
Par contre avec ses parents et sa sœur, nous nous sommes rencontrés à Genève quand mon mari y jouait au théâtre ou à Paris quand mon cousin venait avec sa femme au salon du cuir…
Une grande amitié est née entre nous , j’aimais beaucoup le père de Vlad qui me le rendait bien, entre nos visites nous nous écrivions pratiquement toutes les semaines.
Le décès de ma mère nous a encore plus rapproché …pendant les deux années qui suivirent il fut mon principal soutien.

Un matin Yves et moi étions dans notre maison secondaire à la campagne quand le téléphone sonna…
« Natacha, mon mari vient de tomber doucement sur le lit… je lui ai pris la tête et il est mort… que dois je faire ?
Ma fille est en Corse sans adresse, mon fils ? je viens de l’appeler partout où je pouvais …que faire ? que faire ? »
Je regardai mon mari qui me fit signe de prendre la décision qui s’imposait….
« Téléphone d’abord au médecin, il te donnera la marche à suivre . Nous prenons la voiture et serons près de toi cet après midi. » lui dis-je au téléphone

Tremblant de chagrin et d ‘émotion je remplis une petite valise et nous voilà partis à Genève, toute la France à traverser…
Nous arrivâmes fin d’après midi et trouvâmes notre cousine avec son fils Vlad qu’elle avait réussi à joindre…Après avoir embrassé la maman, je pris la tête de Vlad entre mes mains et revis ce petit garçon de neuf ans qui m’avait tant émue …
C’était un superbe gaillard, prenant les choses en main et très efficace
Vlad avait donné le ton de la blague pour soutenir sa mère . Nous avons passé la nuit à jouer au menteur…nos rires et nos larmes se mêlant…
Le lendemain ce fut l’incinération d’une tristesse infinie …
Vlad nous invita à boire une bière au bistro du coin et c’est lui qui bricola un repas avant de nous laisser repartir dans notre maison de campagne.

J’ai échangé quelques lettres avec Vlad, ma vie est passée… mais je n’oublierais jamais mon petit cousin de neuf ans !

Natacha Péneau
06.02.2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 63
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Mon cousin   Dim 14 Fév - 2:21

Bravo Nat,

J'adore lire, ces moments si forts que la vie nous réserve.

J'ai beaucoup travaillé le premier tome d'une série, narrant mon enfance, mon adolescence, ect....à travers les rues, les lycées, de Choisy-le-Roi. Franc succès, au RENDEZ-VOUS DU LIVRE, je n'avais même pas assez de livres et dois passer une nouvelle commande.

Je te lis avec plaisir
Tendresse,
Marie

_________________
La poésie est l'euphorie de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

avatar

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: mon cousin   Dim 14 Fév - 8:08

Que je suis heureuse pour toi ... Bravo !
Je t'embrasse tendrement de tout coeur
Natacha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon cousin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon cousin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel Cousin
» Cousin Phillis
» Mon cousin Luc, Anne Pierjean
» Le cousin d'outre atlantique? Qui est Rucknraul!
» Mon cousin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: