L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lettre à Papy XI

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 64
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Lettre à Papy XI   Sam 11 Avr - 11:47

A Papy,


Amour est une comédienne née.

- Ah..oh...mes pauvres baskets
- Ah, Amour, que se passe-t-il ?
- Hé bien, regarde cette mixture
- Ah... regarde les miennes, pfffftt...
- Continue, continue...
- Oh la la, qui a fait cela

La petite Marcelle pleure. Evidemment, elle n'a qu'une paire de chaussures.

C'est le branle-bas de combat dans le réfectoire

La monitrice a été alertée par tout ce brouhaha inhabituel. Lorsqu'elle entre dans la chambre, elle lève ses bras au ciel.

- Que s'est-il passé ici ? pourquoi tout ce bruit ?
- Regarde Raymonde, mes chaussures, regarde !
- Hé bien, quelle supercherie, et toutes les chaussures sont touchées ?
- Oh oui Raymonde, et la petite Marcelle pleure,

La monitrice, secoue sa chevelure, fronce ses sourcils. Un silence suit, puis :

- Très bien, les filles. Nous irons déjeuner lorsque la où les coupables se seront dénoncées. Il me semble que cela sera difficile. Cela ne tient qu'à vous, bien entendu. J'ai tout mon temps.

On dirait une vraie basse-cour ce dortoir. Certaines pleurent, d'autres jacassent, et d'autres rient aux éclats pour passer le temps. Amour a revêtu son visage des mauvais jours, car voilà que nous sommes cloitrées dans cette salle depuis presque quatre heures. La petite Marcelle fait peine à voir. Elle frotte son unique paire de chaussures sous le lavabo à l'aide de sa brosse à dents et sa savonnette verte.

- Amour ?
- Oui, Marie, qu' y-a-t-il ?
- La petite Marcelle pleure
- Oui, et...
- Elle a des chaussettes trouées à ses pieds
- Ah ! si tu m'avais dit à ses mains je ne t'aurais pas crue

Amour ne craint rien. Elle a la réplique facile. Elle est imperturbable j'ai l'impression. Issue d'une famille nombreuse, est-ce cela qui l'aide à sa débrouillardise?
Il est presque midi trente. Raymonde, la monitrice, vient d'ouvrir la porte.

- Allez ! tout le monde pieds-nus, jusqu'au réfectoire
- il faut marcher dans les cailloux et l'herbe, madame, çà va faire mal
- Oui, c'est possible, mais le chemin n'est pas si long, puis cela aidera sans doute à délier des langues, qui sait ?

Nous voici arrivées au réfectoire. Personne ne parle. Nous nous installons. La petite Marcelle me fait de la peine. Ses yeux sont rouges et gonflés. Seuls, les bruits de fourchettes donnent un effet de résonnance régulier. Moniteurs et monitrices se sont assemblés et s'entretiennent, même que certains d'entre eux font de grands gestes. Cela ne présage rien de bon. Hélène et Marc se disputent, le ton monte.
Le repas terminé, les couverts rassemblés en bout de table, le rang se forme et rejoint le dortoir.

- La sieste est doublée. Vous restez donc deux heures sur votre lit, les rideaux tirés.

_________________
La poésie est l'euphorie de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre à Papy XI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux Anniversaire à notre Papy National.
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Bon vieu papy Nurgle
» Lettre de Denain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: