L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dame de compagnie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha Péneau

avatar

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Dame de compagnie.   Ven 27 Mar - 7:58

DAME DE COMPAGNIE.



Comme toute femme d’artiste, je prenais "des petits boulots" pour arrondir nos fins de mois.

Un jour ma belle mère m'a proposé de remplacer une de ses amies qui faisait office de dame de compagnie, auprès d'une femme de plus de 90 ans pendant les vacances...
En fait elle en avait 98.

Mes enfants étaient en colonie de vacances , mon mari jouait au théâtre, donc j’étais libre de mes après midi et j'acceptai..
Ma belle mère s’empressa de me faire la leçon ,cette dame était une musicienne connue et je devais être capable de soutenir une conversation avec elle.
Il est vrai qu’à moins de trente ans je connaissais certains opéras, mais ce n’était, paraît il, pas de la musique sérieuse, le folklore russe et tzigane – il valait mieux l’oublier !
A dire vrai j’étais nulle en musique classique.


Le jour de ma première visite : je sonne, le coeur battant et je vois une toute petite chose recroquevillée sur elle même qui m'ouvre la porte et recule pour mieux m'observer... je me présente . elle me tend son front à embrasser puis me fait entrer dans son studio ...Les meubles étaient adaptés à sa petite taille,sauf le piano à queue qui trônait au milieu de la pièce.
J’étais intimidée…

Elle grimpe dans son fauteuil à l’aide d’un marche pied et me pose aussitôt une question : "Etes vous musicienne ?" je réponds par la négative.
"Connaissez vous la musique et les musiciens ?" je réponds la vérité :"très peu , pratiquement pas"!
Éclatant de rire, ravie elle me dit:" mon fils me prend toujours des soi-disant spécialistes en musique qui n'y connaissent rien et me barbent ...que je suis contente de vous avoir ..."
De là est née une grande amitié elle me parlait de ses petits : Foret, Ravel,Debussy, je ne sais plus qui d'autres encore, me montrait des partitions signées par les plus grands de l'époque qui étaient pour moi de parfaits inconnus !
Elle était contente de pouvoir me raconter sa vie , ses rencontres et moi heureuse de l’écouter…

Parfois elle me demandait de lui lire son courrier. Dans un coffret en bois elle gardait précieusement de vieilles cartes postales qu’elle connaissait par cœur mais redécouvrait avec moi, cela donnait lieu à des flots de souvenirs …

J’avais remarqué qu’elle mettait un certain temps à me répondre avec l’âge les connexions se font plus lentement, je lui parlais normalement avec douceur, elle entendait très bien…
Son fils qui m’avait engagée, m’a dit : « elle est sourde comme un pot, il faut parler très fort. » lui même hurlait en s’adressant à sa mère…Dés qu’il tournait le dos elle me prenait à témoin, « voyez comme il crie, avant il n’était pas comme ça ! je l’agace, je suis trop vieille. »
Veuve très tôt elle éleva son fils seule grâce à son piano, cet enfant unique qu’elle chérissait et me parlait de lui avec beaucoup d’amour.

A part nos bavardages il y avait la tradition du thé que je préparais avec soin dans sa minuscule cuisine,
Un jour elle me demanda si je voulais lui acheter un croissant, ce que je fis. Par la suite je venais avec nos deux croissants bien croustillants pour le thé de 16 heures…
Un jour après le thé dans le plus grand des secrets elle sortit d’un placard un sac en plastique rempli de croissants,
« Ce sont mes réserves » me dit elle…

Je me suis profondément attachée à cette femme enfant qui vivait en recluse dans son petit studio avec une femme de ménage pour seule visite le matin et son fils qui faisait un saut en quittant son travail avant de rentrer chez lui. Toujours criant et de mauvaise humeur.

A la fin de l’été nous avons pleuré toutes les deux en nous quittant...

Deux mois après son fils me téléphonait pour m’annoncer son décès. « Je ne comprendrais jamais pourquoi elle vous aimait tant ? » me dit-il . Moi aussi je l’ai aimée ainsi que nos rires, nos bavardages et cette complicité qui s’installe entre deux véritables amies.

Ce fut ma seule expérience de dame de compagnie...

Natacha Péneau 15.03.09
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 63
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Dame de compagnie.   Mer 18 Nov - 0:18

Avec pas mal de retard, je te remercie pour cette expérience partagée... Je vois que tu as rempli ton rôle au-delà des espèrances, puisque tu as réussi à créer une solide amitié.

Bisous ma douce,
Marie

_________________
La poésie est l'euphorie de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

avatar

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Dame de compagnie   Sam 12 Déc - 8:24

Bonjour chère Marie,
merci d'être passée me lire... bonne journée, avec toute mon amitié
Natacha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dame de compagnie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dame de compagnie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le docteur antoine Ceppi.
» Séminaire des diplomates, c'est par ici
» Nouveautés rentrée 2013 Leblon Delienne
» La Compagnie Noire
» Le parfum de la dame en noir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: