L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lettre VIII à Papy

Aller en bas 
AuteurMessage
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 64
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Lettre VIII à Papy   Sam 14 Mar - 5:21

Six années de suite, chaque mois d'été, des vacances en colo à Challain-la-Potherie.Cela commençait donc en 1960. Hé oui, six ans c'est jeune pour se séparer des parents, combien même cela est momentané. Le lieu qui abritait cette colonie d'enfants de Choisy-Le-Roi, est donc le magnifique château renaissance de Challain dans le maine-et-loire.

La première année, je suis partie les deux mois d'été. J'étais timide et surtout un peu complexée parce-que j'avais les cheveux très longs et j'étais un peu rondouillette. On aurait dit que mes cheveux m'habillaient. Mes cheveux épais et longs ont toujours été la fierté de Papy.


J'aimais bien te raconter comment se déroulaient les journées à la colo. Nous avions des jeunes gens bénévoles à qui nous dictions nos courriers, car cela prenait du temps...et notre écriture était une épreuve.

Cher Papy

Nous sommes bien arrivés au château. Quelques enfants et moi-même avons été malades durant le trajet en car. Losque l' on me donnait de la nautamine, un anti-vomitif, rien que de sentir le gout de ce comprimé passant sur ma langue et c'était pire encore. Ah...le petit cachet bleu.

Tous les enfants chantaient a tue-tête dans le car.Quel bonheur. Après 5 heures de route nous sommes arrivés au château. Ce fut un un émerveillement total. L'on se sentait petits sur le perron, tous faisaient des ah... oh....et d'autres dont je faisais partie, avaient choisi de se taire. Vivre deux mois dans un château. Tu imagines , Papy ?




Les chauffeurs de cars portaient les valises jusque dans nos chambres, et nous marchions près d'eux. Lorsque nous nous retrouvions dans le grand hall, que d'émotions. Cela nous faisait même un peu peur. Ah ! quelle crise de rire s'ensuivit lorsque l'un des enfants demandait où se situait l'ascenceur. Lorsque, arrivés au premier étage, nous aperçûmes plusieurs portes de chaque côtés de cet immense couloir sombre et froid, ils nous tardaient d'arriver à notre chambre. La monitrice poussa une porte, et là une très grande chambre, une rangée de six lits à droite et six lits à gauche, une allée centrale, au bout, une grande cheminée qui n'était pas en activité, au-dessus une très belle glace de "Reine" ( elle servait certes pour les reines auparavant). Nous étions douze petites filles dans cette grande pièce. Deux monitrices s'affairaient à faire l'inventaire de nos valises, avant de nous emmener dans les douches du château. Un bâtiment extérieur très joli. Avant d'arriver aux douches il nous fallait marcher presque dix minutes. Nous passions devant la grande piscine qui faisait face au devant du château. C'est ici à Challain que j'ai connu les premières découvertes et joies de la campagne.
Les journées étaient bien remplies. Beaucoup d'activités, de piscine, de jeux de pistes, de balle au prisonniers, de chandelles, colin maillard. Beaucoup de balades, de marches, apprentissage de chants, cueillettes de mûres. Mes yeux n'étaient plus assez grands. Soudainement je découvrais un monde nouveau, et je n'étais pas au bout.

Après la sieste obligatoire de une demi-heure, nous allions prendre un goûter dans le réfectoire, et ainsi attendions avec impatience la distribution du courrier. J'avais une lettre où une carte presque chaque jour, de toi Papy ou de mes parents.

Le soir les moniteurs organisaient une veillée, une fois par semaine. Chaque soir après le repas, nous allions dans un terrain pour courrir, se défouler, une petite heure, avant de regagner la grande chambre.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre VIII à Papy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux Anniversaire à notre Papy National.
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Charles VII ou VIII
» Bon vieu papy Nurgle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: