L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lettre à papy (II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 63
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Lettre à papy (II)   Ven 27 Fév - 1:36




Lorsque je t'écris, il suffit que je laisse un espace entre les lignes, cet espace, c'est toi papy...

Déjà le soleil d'avril déploie ses belles enjambées de lumière. Les jours rallongent.

Tu te souviens, lorsque je te disais que mon école sentait bon, que l'odeur de propre du plancher brossé à grand renfort d'eau de javel se mêlait à l'odeur de la craie?

Ce jour là...rappelle-toi !

Je regardais la pendule, je savais que lorsque la petite aiguille se trouvait sur le onze et la grande sur le douze, tu étais entrain de faire les cent pas devant la porte de l'école.

Des pas se rapprochaient dans le couloir. Une tête, derrière les vitres de la porte, des cheveux blonds, presque blancs...

De ma place, à droite de la salle de classe, je vis ce visage, fatal, métallique, le visage de cette maitresse que je n'aimais pas. Elle me regardait, et moi petite révoltée, je la toisais. Cependant je me laissais fondre sur mon siège, me réfugiant dans un brouillard aveugle, inconsciemment angoissée.

Elle s'approcha de moi, me prit par le bras, sans le moindre commentaire et impitoyable, elle plia mon corps d'enfant sous son bras,.
Je n'entendais plus rien, ne voyais plus rien, ne résistant pas....j'étais ailleurs, oui...ailleurs, comme ancrée dans un trou.

J'avais la tête coincée dans son bras, ma culotte glissait. Je ressentais sur mon postérieur la fraîcheur, l'air et surtout le regard des autres enfants, avant que ne s'abatte cette main, experte et salement calculatrice.

Je perdais le contrôle de mon corps, sous l'effet de cette magistrale correction et je finis par inonder ses pieds. J'étais pétrifiée par l'humiliation, fixant les lattes de plancher et je vis se former une flaque brillante.

Son histoire terminée, elle remit sur mes fesses cette culotte mouillée, avec cet air satisfait de quelqu'un qui avait fait son devoir. Elle m'envoyait demander la toile comme le font toutes celles à qui arrivent un tel malheur, en de telles circonstances. En petit robot soumis je m'exécute, quant à cet épisode, il aurait pu s'arrêter là...mais...

Te souviens-tu papy, je ne savais comment te le dire, ce qui venait d'arriver...obligée de tout te raconter.

- Votre petite fille à jeté une craie dans l'encrier

- Oui, et...

- Puis soufflé dans l'encrier pour voir si la craie allait réapparaitre,

Je me raidissais sur cette nouvelle humiliation, ravalant mon chagrin.

- Et...

- Qu'en pensez-vous Monsieur?

- Ce que j'en pense?....on fait des expériences à tout âge, mais éviter de la frapper dorénavant.

Tu me pris par la main, papy. Tes yeux gris bleus, scintillaient comme une lame d'acier,

- Allez, ne t'en fais pas, ma Marinette, on va aller faire un tour au square.


Ta Marinette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre à papy (II)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux Anniversaire à notre Papy National.
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Bon vieu papy Nurgle
» Lettre de Denain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: