L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 je suis pas rancunier part 3 bis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
piji



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: je suis pas rancunier part 3 bis   Sam 11 Oct - 0:22

9h00
Une rangée de camion bachés sont stationnés , l’arriere , ridelles et marches pied baissés face à la sortie du réfectoire . A l’interieur de la bache , quatre rangées de bancs , une de chaque coté et une double dos à dos au centre séparée par un dossier .
« vous vous installez à partir du fond , les sacs sous les bancs , exécution !! »
L’épreuve du marche pied pose immédiatement des problèmes aux plus petits et à quelques appelés en surcharge pondérale , je m’attends à une réflexion désobligeante , mais nos petits gradés se contentent de sourire ,je me demande si ça ne cache rien , mais laissons là cette paranoïa .
A peine la ridelle et les marches pieds rabattus , les diesels pétarades , nous bénéficions immédiatement d’un vent favorable et le magnifique nuage noir s’engouffre sous la bache .Pas de protestations , et apparemment pas d’asmathiques non plus.
Le camion ammorce sa marche arrière et stoppe sur un surprenant coup de frein , les bancs en bois patinés par le nombre des postérieurs qui y ont séjournés et lustrés au fil des années , s’averent de magnifiques glissoires à troufions , nous nous ecrasons donc lamentablement les uns sur les autres , ceux qui avaient sérrés consciencieusement leurs sacs entre leurs jambes ont evidemment les jambes retenues et le corps entraînés vers l’arriere du camion . Nous n’occupons donc plus que les deux tiers de la longueur des bancs , assis , semi couchés , étalés , ridicules .
Le camion redémarre violemment en avant et de nouveau coup de frein , opération inverse , cette fois ci direction le fond du camion . Dans la bache du fond du camion , une partie tranparente en plastique épais sert de fenêtre entre la cabine et le plateau baché , de chaque coté de ce carreau souple deux visages hilares , et voilà premier bizutage , seule consolation , je ne me suis pas étalé de tout mon long , j’ai horreur de me retrouver dans des situations et des positions que je ne contrôle pas.
Je prends note , premier avertissement pour ces deux là .
D’Après ce que j’ai compris , environ un quart d’heure de camion et nous atteindrons le centre de détention qui porte le nom de caserne , pour l’instant ce que je peux apercevoir de la ville , n’est pas si mal , architecture allemande des années soixante dix un peu dans un style vosgien, immeubles de trois à quatre étages récents , trottoirs pavés fleuris , le tout très propre et aéré .
Pas de banlieu , dés le panneau de fin de ville passé c’est un grande route à trois voies bordés de vignes , au loin de chaque coté des bois et un relief plus valloné . Sur le coté une grande piste cyclable est séparée de la route par une bande gazon planté d’arbres ronds de petites tailles , le genre d’arbres qui doivent se couvrir de fleurs au printemps , mais nous sommes encore loin du printemps et d’après ce que j’ai pu lire l’hiver est rude par ici .
Cinq , six minutes et nous bifurquons et sur une petite route goudronnés , les camions ralentissent , nous longeons un mur d’enceinte crépis beige , derrière ce mur des rangés de bâtiments de la même couleurs , des tuiles rouges , peintures et toitures ont l’air récentes , aux fenêtres des étages des centaines de visages , la totalité de l’intérieur des chambranles sont remplis de ces têtes , on dirait qu’ils se sont montés dessus pour observer le spectacle , nous nous arrêtons , une grille s’ouvre , et immédiatement une imense clameur monte, des cris , des phrases pour l’instant incompréhensible , mais a priori les messages d’accueil ont un caractère sonore un peu trop violent pour être amical.
Nous y sommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
je suis pas rancunier part 3 bis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~Je suis ici car je ne suis nulle part ailleurs.~
» Où a grandi Camille ?
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)
» Kolwezi, la part de la légion
» Papiers pour faire-part.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: