L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 jeanne avait seize ans....1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mamyblue

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 70
Localisation : la Dombes ( 01)
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: jeanne avait seize ans....1   Sam 12 Jan - 1:12

Jeanne avait seize ans.
Enfant de l’assistance, elle était placée dans cette ferme depuis sa petite enfance. Elle avait eu la chance, de ne pas connaître l’orphelinat. Tout au moins, ne s’en souvenait elle pas, car dès l’âge de 5 ans , elle avait placée chez les « Chemarin », gros fermiers, qui arrondissaient leur fin de mois par cette allocation versée par le département. Ils avaient ainsi 5 enfants de l’assistance, deux gars et trois filles. Ils ne faisaient pas de la philanthropie, mais c’étaient de braves gens, et Monsieur Chemarin, conseiller municipal, avait une certaine éducation, il aimait les livres, et se montrait très respectueux envers ces enfants qui n’étaient aucunement les leurs, mais qui faisaient partis naturellement de la famille.
La ferme, isolée, comprenait un élevage de cochons, des vaches laitières, une ribambelle de volailles en tout genre et de deux chevaux qui étaient très utiles.
Ils cultivaient le blé et le mais pour nourrir les animaux. Les cochons étaient la principale source de revenus, ainsi que la vente des fromages une fois par semaine au marché de La Clayette.
Le pain était fait à la ferme une fois par quinzaine. La table se transformait en pétrin. Jeanne adorait ce jour là. Elle allait chercher au grenier, les couvains tressés, qui accueillaient la pâte, mise à levée, avant d’être enfournée.
Elle admirait comment pendant des heures il travaillait cette pâte, et le bruit qui accompagnait ses gestes. Un floc floc dont elle ne se lassait pas. Devenue plus grande, il lui laissait le soin de faire la croix sur la pâte. Elle s’appliquait et prenait ce rôle très au sérieux.
Mais elle aimait par-dessus tout, ce restant de pâte qui était mise à cuire dans une poêle, sur la cuisinière et sur laquelle on étalait un mélange de fromage frais battu avec de l’ail et de la ciboulette. C’était le jour des « matefaims ».
Mais Jeanne aimait encore mieux le jour des gaufres croustillantes, dans le moule en fonte, en forme de cœur. Elle allait chercher bien volontiers les petites bûches pour la cuisinière pour que le feu soit bien vif et les gaufres bien dorées.

Elle aimait moins la veille du marché. Car elle était mise à contribution, pour « nettoyer » les fromages.
Avec Madame Chemarin, qu’elle appelait Tante, elle raclait les fromages, enlevait les moisissures qui s’étaient formées pour les rendre plus présentables.
On pliait les œufs dans des petits carrés de papier journal, pour qu’ils ne se cassent pas pendant le transport.
Quelques volailles étaient sacrifiées, et Jeanne détestait l’odeur de « buclé » qui se répandait dans toute la cuisine.
Ces enfants de l’assistance ne devaient pas travailler, mais tout naturellement, participaient, suivant leur age, aux tâches ménagères et aux travaux des bêtes et des champs.
Madame et Monsieur Chemarin avaient deux fils le Julien et le Claudius mais qui étaient mariés et vivaient à la ville.

Jeanne était allée à l’école, jusqu’à son certificat d’étude, qu’elle n’avait pas réussi. Elle n’était pas curieuse, pas imaginative.
En rédaction, si le sujet ne concernait pas la ferme, les animaux ou les saisons, elle ne savait pas quoi écrire. Mais elle était très attentive, sage, elle se mêlait peu aux autres enfants.
Il est vrai, que, ce terme d’enfant de l’assistance la poursuivait.
Néanmoins, elle n’en souffrait pas. Elle ne s’était jamais battue en réaction à ces quolibets, alors tout naturellement, ils avaient cessé.
Elle n’enviait pas les beaux vêtements que certains enfants de riches fermiers abhorraient pour Pâques et à la rentrée scolaire. L’assistance publique les habillait décemment certes, mais pas élégamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 63
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: jeanne avait seize ans....1   Sam 12 Jan - 5:19

Très bien raconté, sauf, le "pliait les oeufs " qui chagrine un peu..

Je reviens te lire en seconde partie , tout à l'heure,


Bisous
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamyblue

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 70
Localisation : la Dombes ( 01)
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Re: jeanne avait seize ans....1   Sam 12 Jan - 7:23

je suis désolée si l'expression " plier" les oeufs vous chagrine..c'était l'expression par chez nous, même chez mes parents,et pourquoi ne " plierait-on pas des oeufs dans du papier" comme un morceau de gruyère....!Nous le faisions, comme jeanne ( allias) Denise le faisait chez les Chemarin.
merci de votre lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 63
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: jeanne avait seize ans....1   Sam 12 Jan - 8:36

Je respecte les expressions de village,

Toutes mes excuses, Denise.

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jeanne avait seize ans....1   

Revenir en haut Aller en bas
 
jeanne avait seize ans....1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Penderwick, de Jeanne Birdsall
» Magog Henri-Jeanne
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» Quartier Jeanne D'arc
» Rare bouton à l'effigie de Jeanne-d'Arc - fin XIX / début XXème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: