L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 hauteville

Aller en bas 
AuteurMessage
mamyblue

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 71
Localisation : la Dombes ( 01)
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: hauteville   Sam 6 Oct - 10:41

Le bruit de la poulie répétitive et grinçante scandait mes pensées.
Ses mains fines et douces, ses doigts glissaient, effleuraient le membre endolori, lui redonnait sa substance.
La fraicheur de ses mains remplaçaient progressivement la chaleur dûe à l'inflamation de ce genou récalcitrant.
Marie souriait bienveillante et forte à la fois. Son ton se faisait doux pour rassurer lorsqu'elle sentait son patient sombrer dans le découragement, se transformait en autoritarisme presque, en rappel, pour obtenir de lui, la volonté nécessaire pour obtenir le résultat recherché, parfois à la limite du possible lorsque la douleur était intense.

Le cheminement était long, fait de pas en arrière et en avant. L'avant devait gagner, c'est tout.
Cette salle de réeducation voyait des accidentés de moto, amputés, qui voulaient remarcher, grâce à une volonté pugnace, bornée;Le seul but: marcher!

Des miraculés sortis du coma qui avaient atrophiés leurs muscles et qu'ils devaient reconstituer jour après jour pour redevenir ou essayer de redevenir l'être qu'ils avaient été. Le regard étonné comme la découverte d'un monde nouveau.

La poulie grinçait. Marie se retourna vers Monsieur X:
" je vous tourne le dos mais je vois tout, vous vous relachez, amplitude, allez, allez chercher la douleur!"
Monsieur X souriait mais un peu jaune! " c'est pas elle qui a mal, pensait il!"
Quelques silhouettes fantomatiques, constrastaient avec celles des jeunes sportifs qui riaient haut et fort, chahutant, cachant les chaussures de certains kinés, leur jeu favori!
Personnes plus ou moins âgées avec leur appareil à oxygène comme le foetus relié à sa mère par le cordon ombilical. Le souffle de vie, si tenu parfois, que l'on craint qu'il ne s'éteigne à chaque seconde.

Marie était une âme pure, un regard bleu et marron confondu, aucun maquillage, une simplicité, un sourire qui la faisait reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scribouille



Nombre de messages : 1152
Age : 62
Localisation : Dans le bleu de l'Azur
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: hauteville   Sam 6 Oct - 12:00

Difficile parcours que celui de la ré-éducation, il faut une grande volonté !

_________________
Domie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auxcouleursdelavie.hautetfort.com
 
hauteville
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Couché de soleil Hauteville sur mer
» Feux d'artifice
» LE SANG DES HAUTEVILLE (Tome 4) LES FLAMMES NOIRES DE L'ETNA (1166 - 1194) de Michel Subiela
» Festival Nature Hauteville
» Ph Lhomme (Hauteville les Dijon) (21)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: