L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 pour moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
camelon



Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: pour moi   Ven 20 Juil - 7:55

Dans les soirs, de mon enfance, je me faisais mon cinéma. Le rideau se levait, sur l’écran blanc de ses nuits autres. Je m’habillais d’une combinaison de plongée, rouge, avec un train noir vertical le long de ma silhouette. J’étais caché, sur les toits, et regardait les gens.
Et j’ai toujours fais ça, et je le fais encore. Mais c’est moi que je vois, dans les yeux qui me mordent.
J’ai toujours observé, ce qui me faisait mal. Je suis un écorché.

Un souffle sur ma peau, est une mise à mort. Mais je ne meure, et me relève et rie, encore, d’être vivant. Penses tu, Jean, que tu es mort ? Pas encore, et c’est là ta souffrance. Oui, tu peux bien le dire, le cycle de ta vie, et celui de la lune. Né par une pleine lune, tu as 28 printemps.
Et cette peau te brûle, c’est la flamme qui te tue. C’est la flamme qui te lave. C’est la flamme de ton cœur. Et tu le sais, au fond de toi, que c’est ainsi.

Tu a tellement d’amour, que tu ne sais donner, que tu brises et les cercles, et les mondes passés …toujours …à la limite.

Tu le disais à tes amis, je suis un borderline. Puis ton nom a changé, pour un bizarazar. Et aujourd’hui ton nom, il pleure sur ton clavier. Tu entends le tonnerre, qui gronde, et tu ne veux plus vivre. Et tu crois que c’est ça, que tu as a apprendre, ne plus vouloir vivre, et sans vouloir mourir.

Et tu ne peux, que le crier, dans un tracé, d’une écriture robotisée alors oublie ces virgules qui te déchirent et laisse toi bercer. Toi seul sais d’où tu viens et ce que tu as fais pour qui écrire, c’est ainsi et tu le sais et tu te mouches sur ton clavier…d’amour

Tu as violé par cet amour que tu voulais, si fort. Tu t’es violé au fond de toi et t’aime encore oui, je t’aime comme jamais je n’ai aimé et mes amours sont …mon amour, que je sais

Et tu écris pour qui pour quoi pour toi pour qui et pourquoi toi et qui es tu



Non non non trois mirlitons, une danse qui ne rime avec les cris de la souffrance et tu le sais que c’est ainsi et pourquoi moi si c’est cela. Il est bizarre ce texte tu ne sais plus écrire, et c’est ça que tu cherches car à quoi bon te faire souffrir à vouloir dire ce que tu sais, ne se dit pas. Il pleut aujourd’hui, et j’en suis bien content, c’est les larmes de ma vie qui s’échappent et me noient pourquoi j’écris pour qui pour toi ? Mais tu ne t’aimes pas…tu te veux, tu te cherches tu te pousses, tu te traques tu te défies tu te mets, à la limite. Toujours, c’est ainsi que tu es né, et c’est ta vie. Et c’est la souffrance qui te pousse et la douleur qui t’apaise c’est elle qui t’apporte la paix


T’es bizarre, comme mec, ça fait du bien de pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 862
Age : 63
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: pour moi   Sam 21 Juil - 5:33

Une rétrospective sur votre existence ? scratch


study

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
pour moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evolution pour un CDD
» Conseil pour HDTV
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Quels réglages pour un paysage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS NOUVELLES.-
Sauter vers: